Etes-vous Sex Addict ?

Parmi les questions existentielles que se pose l’homo erectus male, celles sur sa sexualité sont légions. Je parle pas de la taille du sexe, on ne va pas s’étendre sur le sujet, ou alors si, mais après l’émission.


Non, la question, surtout quand est jeune et gourmand de la vie, c'est « suis-je un malade du sexe ou normal ». Est-ce que ce faire plaisir 3 fois par jour c'est normal, est ce que d'avoir un mec par soir c'est normal.

Où finit la tendresse ou commence l'usine, où est la limite entre l'étalon tombeur et le queutard invétéré. Car tout cela est encore bien tabou. Doit-on avouer qu'on s'est tapé 2 mecs dans la journée pour se la joué performeur tombeur ou doit-on le caché pour rester le mec simple et tendre à aimer.

Le sexe n'est pas une maladie, au moins jusqu'à un certain point, car, dans la nomenclature des maladies mentales, si l'homosexualité n'en est pas une, l'addiction au sexe (hétéro ou homo) est bel et bien considérée comme une maladie, c'est-à-dire quelques choses qui nous pourris la vie et qui nous fait passé a coté des choses importantes.

Certains mecs ne pensent qu'à ça. Même en faisant l'amour ils pensent à leur coup suivant. On lit même dans le Têtu de ce mois-ci qu'un jeune homme à coucher avec une trentaine d'hommes en un week-end, soit, prés d'un toutes les 3 heures. Là, oui, je vous le dis, si c'est votre cas, vous êtes addict, il faut vous soigner.

Mais du coup, si vous êtes sur Angers, vous devez être bien malheureux, car en un week-end vous aurez déjà consommé tout ce qui est consommable, après il faudra rajouter le temps de transport ce qui réduit les rencontres. Par contre, si vous êtes adolescent et que vous tester si ça rend vraiment sourd au moins 3 fois par jour, ne vous inquiétez pas, c'est normal. Ça se tassera avec l'âge… ou pas.

On parle bien sur des hommes, les femmes, c'est bien connu, sont sages. Et puis si elles en le sont pas, on les classes directes dans la catégorie Nympho, comme ça c'est plus clair.

Donc, à la question, êtes-vous addict ?, on répond par une autre question. Est-ce que ça vous fait plus de problèmes que de plaisir. Si oui, levez le pied, si non, allez-y, tous les docteurs vous diront que c'est bon pour la prostate !