C'est fidèle une lesbienne ?

Saviez-vous que les gays avaient plusieurs partenaires sexuels, sans qu’ils soient pour autant infidèles Lorsqu’ils sont en couple, ils papillonnent à gauche et à droite, chacun de leur côté ou en couple, la plupart du temps c’est avec consentement mutuel Alors peut-on en conclure que les gays sont infidèles ? Si c’est le fonctionnement du couple bien sûr que non


Quand on est lesbienne, on se sent souvent bien loin de tout ça, c'est quelque chose que j'ai mis du temps à comprendre, un fonctionnement qui m'était totalement inconnu, et je me demandais bien pourquoi s'ils sont en couple et on des rapports sexuels avec leur partenaire, pourquoi aller voir ailleurs, si t'es amoureux, fidèle, d'où vient cet intérêt de baiser avec quelqu'un d'autre, sauf s'il y a un problème d'accord

Et petit à petit, je me suis rendu compte que c'était quasiment tous les gays qui fonctionnaient comme ça J'en suis même venue à me demander, qui, entre tous ceux que je connais, sont fidèle sexuellement, ou disons, ne fait l'amour qu'avec son partenaire

Et pourtant, si les garçons assument ce mode de fonctionnement, et je dirai même plus s'en vantent, comme si ça faisait has-been de ne pas baiser ailleurs, les filles elles, si elles le font, s'en cachent bien

La lesbienne serait elle vertueuse et fidèle ? Ou au contraire, ne pratiquant pas la baise alternée, seule de son côté ou avec sa partenaire Serait-elle justement infidèle pour assouvir ses désirs sexuels Car dans l'infidélité il y a surtout la notion de mensonge et de cacher à son partenaire la vérité Ou bien serait-elle tout simplement comme les gays, à la seule différence qu'elles ne le disent pas

Je ne crois pas, ou peut-être de rare cas isolé, ou alors c'est que ce n'est pas encore dans les mœurs lesbiennes Pour le moment, je ne comprends pas l'intérêt d'aller voir ailleurs, sans juger pour autant, je me dis que c'est peut-être pour compenser ce qu'on n'a pas chez soi, mais je vais arrêter là, car je vois déjà les garçons me regarder d'un œil noir, j'ai bien dit que je ne jugeais pas, juste que je ne voyais pas l'intérêt

Et pourtant, et pourtant Têtu a recueilli des témoignages effrayants de lesbiennes, un mythe s'écroule, la lesbienne est aussi capable d'aller voir ailleurs Voici quelques exemples

Nous avons Laura 32 ans, qui nous dit par exemple « la fidélité, c'est juste un manque d'occasion ». Voici sont témoignage : «Avant, je n'aurais jamais pensé que je pourrais "tromper" ma copine et je m'indignais dès que j'apprenais l'infidélité de quelqu'un. Mais depuis que j'ai vécu plusieurs histoires d'amour qui ont duré, j'ai changé d'avis. Le concept de fidélité à tout prix est une pure convention sociale et religieuse! On peut aimer profondément quelqu'un et ressentir le besoin d'aller voir ailleurs.»

On a aussi le témoignage de Carine, 36ans « Quand on se sent moche, il est difficile de ne pas succomber à une personne qui te regarde comme si tu étais un mélange de Sharon Stone et de Carole Bouquet! Et quand on trompe, on a l'impression d'être immortel parce qu'on mène plusieurs vies. C'est un formidable pied de nez au temps qui passe...»

On a aussi Axelle, 21 ans, qui après quelques aventures en cachette a décidé de vivre au grand jour son amour de la liberté malgré sa vie à 2. C'est donc maintenant en couple libre qu'elle témoigne : « Aller voir ailleurs rallume la flamme. Nous nous racontons même parfois nos conquêtes d'un soir... Et nous ne serions pas contre un plan à trois si ça se présentait! »

A la question de savoir si elle n'a pas peur que son ami parte avec une autre, elle répond : «Évidement, j'angoisse que Mélanie tombe amoureuse d'une autre. Mais nous profitons de l'instant ensemble et advienne que pourra.» On imagine bien que toutes les lesbiennes ne sont pas infidèles et que tous les gays non plus. Mais certains disent : «Ce qui nous fait envie dans l'infidélité, c'est le côté interdit!» ou bien «"Enfermer" sa partenaire, c'est la meilleure façon pour qu'elle aille voir ailleurs»

Et à l'inverse il n'est pas faut de dire que «Quand on ne se sent plus enfermé, on finit par ne plus être tenté, et au final à être fidèle. Conclusion: c'est en acceptant l'infidélité de sa partenaire qu'on obtient sa fidélité.»