Icones gay...

Une icône gay est une personne qui par son comportement, son look résume la culture gay, ou tout simplement fascine les gays. Ces personnes renvoient tous les clichés et stéréotypes de la culture gay. C'est un peu une sorte d'éponge.


Diffusion décembre 2006

Qu'est-ce qu'une icône gay ? et surtout qu'est-ce qui fait qu'une personnalité devient une icône gay ou lesbienne ?

Si on prend différents exemples d'icônes attestées (Mylène ou Madonna par exemple, Amélie Mauresmo ou le personnage de Shane de "L Word" pour les lesbiennes) on peut distinguer deux catégories : la personnalité qui permet l'identification, et la personnalité qui suscite avant tout l'admiration et qui devient une référence dans la culture homo. Heu oui, mais alors pourquoi les Villages People ?
Une personnalité charismatique qui fait son coming-out a de fortes chances de devenir une icône.
- C'est le cas d'Amélie Mauresmo. La championne de tennis est un modèle d'identification fort pour nombre de jeunes lesbiennes françaises (tout comme Martina Navratilova l'était à son époque)
- C'est encore le cas de Katherine Moenning, qui joue le personnage de Shane dans la série "L Word". Son personnage constitue une véritable icône lesbienne à travers le monde. Elle représente à la fois la lesbienne cool et sexy que l'on voudrait être et/ou avec qui on aimerait bien sortir. Le fait que l'actrice soit elle-même bisexuelle a encore augmenté sa popularité auprès des lesbiennes.
- Autre exemple intéressant : Catherine Deneuve. Quoi ? Catherine Deneuve est lesbienne et on ne m'aurait rien dit ??? Alors non, pas du tout. Mais Catherine Deneuve est une véritable icône lesbienne outre-atlantique (chez nous, beaucoup moins, voire pas du tout). La raison en est simple : l'actrice a joué un personnage lesbien dans un film de Tony Scott, Les prédateurs (en 1984). Elle y embrassait Susan Sarandon, et à l'époque ce genre de scène entre deux femmes était suffisamment rare pour que l'actrice française (donc forcément glamour) devienne une icône pour la communauté lesbienne américaine. Un magazine lesbien américain s'est même appelé « Deneuve » pendant longtemps (jusqu'à ce que l'actrice obtienne une décision de justice pour « récupérer » son nom). Son statut d'icône lesbienne aura sûrement encore augmenté après son baiser avec Fanny Ardant dans "8 femmes".
Ainsi, il existe un certain nombre d'icônes qui le sont devenues parce qu'elles véhiculent une image très positive des homosexuels. D'ailleurs, c'est surtout vrai pour les icônes lesbiennes. Pour les gays, force est de constater que la quasi-totalité de leurs icônes sont des femmes. Mylène Farmer, Madonna ou encore Kylie Minogue sont de véritables icônes de la culture gay. Pourquoi ces stars gay-friendly suscitent avant tout l'admiration de leurs fans gays ? Peut etre parce que certaines de leurs chansons deviennent parfois des références communes aux homosexuels du fait de leurs paroles semi-cryptées. Ou alors parcequ'elles soignent leur image et l'aspect sensuel dans leur chorégraphie et leur costume comme Madonna par exemple
Ce qui est commun à toutes ces personnes c'est l'aspect un peu secret, plus marqué chez Mylène Farmer par exemple qui a développé son aspect androgyne et ambiguë.

Nulle n'est forcé d'être lesbienne pour être une icône gay, bien sûr on a Catherine Lara, Amélie Mauresmo, icône et lesbienne, et puis il y a Judie Foster, Muriel Robin, icône et … pardon, faut pas le dire.

Me vient alors une cette question, légère, je vous l'accorde, mais néanmoins intrigante : Ségolène est-elle en train de devenir une icône gay??

Pour une personnalité, devenir une icône gay ne se décrète pas. C'est le fruit d'un alliage complexe, mêlant parcours, caractéristiques physiques, gaffes et prises de positions...on frôle le cliché et entretenir stéréotype. Voici donc l'étude sérieuse sur quelques points censés qui permet de répondre à cette question : Ségolène, est-elle une icône gay?

- même si elle ne fait pas l'unanimité chez les gays, il faut le reconnaître, son côté kitch attire la sympathie. Il y avait Régine chantant "Je survivrai" avec un brushing inclassable et une robe à faire peur. Il y avait Annie Cordy chantant "Cot cot coin coin" habillée en canard. Et il y a eu Ségolène en costume traditionnel et défendant le chabichou à la tribune de l'Assemblée nationale! Ce côté surprenant, sincère, cette capacité à faire des choses totalement décalées, d'apparence un brin ringardes, est le propre d'"artistes" qui ont su s'attirer la sympathie des gays.
Les gays adoreraient le kitsh et le ringard, bin on peut en douter quand on sait que Wonder Woman (issue de la série la plus kitch qui existe) est une icône gay, son lasso magique a du en faire réver plus d'un!!
- Revenons à Ségolèe, une "working girl" fashion et "cassante". Le style qu'elle adopte aujourd'hui est bien loin des choix vestimentaires de ses consoeurs engagées en politique. Moderne et classe, simple et originale, elle semble prêter une grande attention au "raccord couleur" de son look. Légèrement maquillée, sa fraîcheur et son sourire "aquafresh" étonnent toujours. On nous la dit parfois froide, cassante. Elle mènerait à la baguette ses collaborateurs masculins et serait très exigeante. Un peu comme l'épatante Meryl Streep dans "Le diable s'habille en Prada". Un peu aussi comme la cultissime Bree Van De Kamp dans "Desperate Housewives": froide, intransigeante, mais maternelle. Et cette image ambivalente attise l'intérêt que lui portent les gays. Cette figure maternelle apaisante et protectrice séduit et rassure.
- Elle est une femme et elle bouscule les machos. "Homos et femmes, toutes et tous unis contre le machisme ambiant!". Cette phrase de Ségolène est parfaitement révélatrice. Bien que cela soit moins le cas aujourd'hui, homos et femmes ont souvent souffert des mêmes a priori gentiment macho et sympathiquement condescendants. L'impression qu'une femme jeune et souriante bouscule les vieux mammouths en place et balaye leurs marottes témoigne d'une démarche pleine de culot et d'impertinence à même d'attirer le soutien des gays qui ont eu et qui ont, eux aussi, l'habitude de remettre en cause les schémas traditionnels figés. Voila à mon sens ce qui expliquerait cette tendance vers l"icônisation".

http://gaymentsego.hautetfort.com/

Popeye et Bluto gays ? Une publicité Minute-Maid déclenche les passions outre-Manche.

Minute-Maid fait scandale en Grande-Bretagne. Plusieurs groupes et associations homophobes s'en prennent avec virulence à al firme Minute-Maid accusée de faire de la "propagande gay" dans une publicité qui met en scène Popeye et Bluto.

La pub les dépeint en complices amoureux. On y voit Bluto pousser Popeye sur une balançoire dans un parc tandis qu'Olive tente dans une attitude des plus sexys de capter leur attention. Que nenni ! Les deux copains s'en vont bras dessus-bras dessous vers la plage et le soleil couchant.

Le très sérieux "Family Institute" propose aux parents qui pensent que les enfants sont l'objet d'une campagne homosexuelle, de changer purement et simplement de marque de jus d'orange...

Aujourd'hui, cinq ans après ses débuts, Titof passe à l'acte.
Double événement dans le porno français : le célèbre hardeur bi Titof réalise son premier long métrage et, en plus, «Ti'touch» est un film 100 % gay. Impressions de tournage et rencontre avec le petit prince du X, à l'aube d'une nouvelle vie, dans le magazine tétu ce mois-ci.


Samantha fox
Samantha est une précoce : elle fait sa première apparition à 10 ans dans une pièce de la BBC "No Way Out". A 14 ans, elle forme son premier groupe. A 15 ans, elle a son premier contrat avec les disques Lamborghini mais elle est embarquée par la suite dans une carrière de mannequin et délaisse sa carrière musicale.

Pendant quatre ans, elle profite des cachets très importants et se fait un nom dans tout le Royaume-Uni comme mannequin. Les mensurations ont de quoi intéresser : 91-61-84 et ses "photos de charme" suscitent un réel émoi dans la population maculine britannique. Mais dès que son contrat se termine, elle porte son attention à la musique. A 20 ans, elle enregistre son premier single "Touch Me". Elle fait sa première apparition sur scène à l'hippodrome Peter Stringfellow devant une audience de nombreux DJ venant de toute l'Europe.

Pas moins de 15 pays vont mettre en tete des ventes le single et l'abum sera album de platine, d'or ou d'argent. Sa tournée est triomphale : elle est accueillie comme une reine et au Canada, elle pulvérise le record de ventes. En un an, elle chante devant 1 million de fans.
Son coming-out a eu lieu en trois étapes.

Tout d'abord on a cru à un coup marketing. Samantha Fox dit à qui veut l'entendre qu'elle est bisexuelle. On a du mal à y croire.

Deuxième étape, le 9 décembre 2002, elle dément une rumeur comme quoi elle est lesbienne en disant qu'elle vit avec une femme !!

La pop star de 36 ans a dit au Mirror que les rumeurs comme quoi elle vivait comme une lesbienne n'était pas l'entière vérité."J'aime une femme mais je ne crois pas que cela fasse de moi une lesbienne. Je n'ai jamais dit que je tournais le dos aux hommes pour les femmes." Fox a ajouté qu'elle souhaitait former une famille un jour, mais qu'elle est trop occupée par sa carrière actuellement. Les premières rumeurs datent de 1999 quand elle est apparue dans une boite de nuit lesbienne à Londres. Son père Pat a une fois dit qu'il pensait qu'elle était bisexuelle.

Troisième étape, la révélation en mars 2003 avec une déclaration d'amour.

Samantha Fox a indiqué à un journal national en Grande-Bretagne qu'elle souhaitait se marier avec sa partenaire lesbienne et manager Myra Stratton. La chanteuse et ancien modèle, 36 ans, a dit à News of the World: "Tout ce que je sais, c'est que je suis complètement amoureuse de Myra et que je veux passer le reste de ma vie avec elle. Emotionnellement, Myra m'a donné beaucoup plus que ce que m'ont donné les hommes"

Myra a ajouté "Nous avons planifié quelque chose de spécial. Ce sera un jour fantastique. Nous sommes juste deux filles très normales qui ont trimbalé leur manière de vivre, ensemble, pendant quatre années."