Les jouets ont-ils un sexe?

Là déjà je vois tout le monde autour de moi se réjouir imaginant que je vais parler de sextoy, mais non, je vais seulement parler des jouets pour les enfant, parceque vous savez bien, il y a les jouets pour les garçons et les jouets pour les filles.


Diffusion Dec 2008

Les jouets ont-ils un sexe?
Là déjà je vois tout le monde autour de moi se réjouir imaginant que je vais parler de sextoy, mais non, je vais seulement parler des jouets pour les enfant, parceque vous savez bien, il y a les jouets pour les garçons et les jouets pour les filles.
Ça commence déjà dans les catalogues de jouets de Noël avec pages bleues pour les garçons et pages roses pour les filles. Autrement dit poupée, panoplie de princesse ou dînette pour les filles ; voiture, habit de pompier ou château fort pour les garçons. Les médias comme les grands magasins véhiculent cette séparation, et même les concepteurs de jeux l'entretiennent.
Les jouets pour filles renvoient généralement soit aux tâches ménagères soit à la maternité que les petites filles se adopte avec bonheur pour faire comme maman. Parallèlement, parfois les garçons n'osent dire qu'ils détestent le foot ou qu'ils adorent jouer à la poupée avec leur sœur de peur de décevoir papa qui se fait un devoir d'élever son fils comme un homme, un vrai!
Et oui, dès l'enfance il y a déjà de l'inégalité et du machisme : les filles au ménage les gars au travail.
Pourtant, depuis un certain nombre d'année, la place des femmes dans la société changé.
Les filles font du bricolage (mais pas encore de mécanique) et des garçons participent aux tâches ménagères (enfin faut repasser derrière, mais c'est le geste qui compte)
Mais les grands magasins font de la résistance, et possèdent toujours deux rayons bien différenciés.
La sexualisation des enfants, c'est-à-dire l'âge auquel ils prennent conscience de leur sexe est vers 3 ans. D'ailleurs, de 0 à 3 ans les jouets sont unisexe.
Les parents sont souvent inquiets lorsqu'un enfant réclame un jouet qui n'est pas de "son sexe". Que faire si votre fille vous réclame un gros camions ou une épées, ou si votre garçon préfère jouer à la dînettes ou à la poupée ?
Peu de parents, pourtant, laissent leur enfant affirmer librement ses goûts, peut-être par crainte que leur fille soit un "garçon manqué" ou que leur fils devienne une vraie fillette !
Cette peur que les parents ont est plus ou moins avouée : celle de l'homosexualité
Lorsque l'enfant joue avec des jeux de l'autre sexe, quel l'influence cela peut-il avoir sur lui ?
Selon les pédopsychiatres, les jouets n'ont pas d'influence sur la future sexualité de l'enfant.

En grandissant, l'enfant cherche à s'identifier au parent du même sexe dont il fait son modèle. Le jouet est un moyen pour l'enfant de vivre "pour de rire" à la façon des adultes. Les enfants reproduisent donc ce qu'ils croient être la fonction du papa ou celle de la maman. Ainsi, la petite fille cuisine, lange son poupon, fait belle sa poupée mannequin, joue à l'infirmière… Le garçon conduit motos et voitures, construit des circuits ou des maquettes et joue au médecin ou à la guerre.

Aujourd'hui les rôle des parents sont un peu chamboulé, maman conduit la voiture autant que papa, et à la maison papa fait aussi la vaisselle.
L'enfant en jouant imite son papa et sa maman, vu que le rôle des parents sont de plus en plus mélangé, l'enfant reproduit ce qu'il voit, rien d'étonnant donc si votre petit garçon vous demande une cuisinière pour Noël, enfin méfiez-vous quand même s'il insiste pour qu'elle soit rose !!
On ne peut pas empêcher les garçons de "cultiver" leur virilité, ni les filles de "cultiver" leur instinct maternel ; cela n'empêche aucunement aux deux sexes de se partager les rôles sans les sexualiser.

Alors pourquoi cantonner la fillette, à travers ses jouets, au rôle de ménagère ou de mannequin potiche ? Pourquoi s'obstiner à faire du garçon un ingénieur et lui offrir des jeux de construction, s'il préfère cuisiner et jouer à la dînette ? Pourquoi ne pas les laisser aller vers ce à quoi ils tendent naturellement afin qu'ils s'épanouissent pleinement.
Sans pour autant offrir systématiquement une poupée à leur garçon, ils peuvent l'orienter vers d'autres objets que les armes ou les véhicules. De même, sans refuser à une fille d'aimer le rose, ils peuvent la diriger vers d'autres centres d'intérêt que l'éternelle Barbie.
Aahh, ça y est je l'ai citée, Barbie, un jouet tout à fait sexiste qui montre aux petites filles qu'elles doivent seulement être belles et ne pas parler. Action Man qui montre aux petits garçons qu'ils doivent être forts et se battre s'il arrive quelque chose (oui parceque Ken lui il est un peu tafiolle sur les. M'enfin j'voudrais pas dire, mais Action Man, GI Joe ou Big Jim même s'ils sont Guerrier, parachutiste ou superman n'en sont pas moins des poupées mannequin ?

Pour conclure je dirais, que même s'il y a encore de la résistance, il est probable, qu'au fil des évolutions sociales, les différences entre jouets des deux sexes s'estomperont.
Tout ça pour dire qu'il ne faut pas vous inquiéter si vos enfants ne jouent pas avec les jouets attribués à leur sexe
Moi, quand j'étais petite, je jouais aux voitures avec mon frère et on se battait pour avoir le garage. A l'école pendant la récrée je ne jouais pas à l'élastique avec les filles mais aux billes avec les garçons, mais j'avais quand même une poupée, même que j'en étais amoureuse de mon Ken gendarme !! c'est bien la seule fois où j'ai été amoureuse d'un mec, faut dire qu'il était beau dans son habit bleu….
Et vous les garçons à quoi jouiez-vous quand vous étiez tout petit, je sais que pour certains c'est trèèèèès loin, mais bon ?

En grandissant, l'enfant cherche à s'identifier au parent du même sexe dont il fait son modèle. Le jouet est un moyen pour l'enfant de vivre "pour de rire" à la façon des adultes. Les enfants reproduisent donc ce qu'ils croient être la fonction du papa ou celle de la maman. Ainsi, la petite fille cuisine, lange son poupon, fait belle sa poupée mannequin, joue à l'infirmière… Le garçon conduit motos et voitures, construit des circuits ou des maquettes et joue au médecin ou à la guerre.

Aujourd'hui les rôle des parents sont un peu chamboulé, maman conduit la voiture autant que papa, et à la maison papa fait aussi la vaisselle.
L'enfant en jouant imite son papa et sa maman, vu que le rôle des parents sont de plus en plus mélangé, l'enfant reproduit ce qu'il voit, rien d'étonnant donc si votre petit garçon vous demande une cuisinière pour Noël, enfin méfiez-vous quand même s'il insiste pour qu'elle soit rose !!
On ne peut pas empêcher les garçons de "cultiver" leur virilité, ni les filles de "cultiver" leur instinct maternel ; cela n'empêche aucunement aux deux sexes de se partager les rôles sans les sexualiser.

Alors pourquoi cantonner la fillette, à travers ses jouets, au rôle de ménagère ou de mannequin potiche ? Pourquoi s'obstiner à faire du garçon un ingénieur et lui offrir des jeux de construction, s'il préfère cuisiner et jouer à la dînette ? Pourquoi ne pas les laisser aller vers ce à quoi ils tendent naturellement afin qu'ils s'épanouissent pleinement.
Sans pour autant offrir systématiquement une poupée à leur garçon, ils peuvent l'orienter vers d'autres objets que les armes ou les véhicules. De même, sans refuser à une fille d'aimer le rose, ils peuvent la diriger vers d'autres centres d'intérêt que l'éternelle Barbie.
Aahh, ça y est je l'ai citée, Barbie, un jouet tout à fait sexiste qui montre aux petites filles qu'elles doivent seulement être belles et ne pas parler. Action Man qui montre aux petits garçons qu'ils doivent être forts et se battre s'il arrive quelque chose (oui parceque Ken lui il est un peu tafiolle sur les. M'enfin j'voudrais pas dire, mais Action Man, GI Joe ou Big Jim même s'ils sont Guerrier, parachutiste ou superman n'en sont pas moins des poupées mannequin ?

Pour conclure je dirais, que même s'il y a encore de la résistance, il est probable, qu'au fil des évolutions sociales, les différences entre jouets des deux sexes s'estomperont.
Tout ça pour dire qu'il ne faut pas vous inquiéter si vos enfants ne jouent pas avec les jouets attribués à leur sexe
Moi, quand j'étais petite, je jouais aux voitures avec mon frère et on se battait pour avoir le garage. A l'école pendant la récrée je ne jouais pas à l'élastique avec les filles mais aux billes avec les garçons, mais j'avais quand même une poupée, même que j'en étais amoureuse de mon Ken gendarme !! c'est bien la seule fois où j'ai été amoureuse d'un mec, faut dire qu'il était beau dans son habit bleu….
Et vous les garçons à quoi jouiez-vous quand vous étiez tout petit, je sais que pour certains c'est trèèèèès loin, mais bon ?