Le droit des femmes

Voici un état chronologique des événements marquant dans l'acquisition des droits de la femme De la naissance du féminisme en 1789 à la loi sur l'égalité professionnelle en 2001, en passant par la loi considérant le viol comme un crime en 1980!! Une liste qui fait peur, et qui n'est pas terminée


Diffusion avril 2004

- 1789 : Naissance du féminisme
- 1791 : En France, Olympe de Gouges rédige la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne pour revendiquer des droits semblables à ceux qui sont inscrits dans la déclaration des droits de l'homme et du citoyen. Elle est guillotinée le 3 novembre 1793 pour entre autre avoir quitté sa famille pour se mêler des affaires du gouvernement.
- 1793 : Instauration du suffrage "universel" ; les femmes sont exclues de la citoyenneté
- 1795 : Les femmes sont exclues de la vie politique
- 1804 : Code Civil de Napoléon, les femmes sont classées dans la même catégorie que les criminels, les malades mentaux et les enfants.
- 1804 : le Code Civil consacre l'incapacité juridique des femmes mariées.
- 1810 : le Code Pénal qualifie l'adultère de la femme de délit, celui du mari n'est passible que d'une amende, si les faits ont eu lieu au domicile conjugal et de façon répétée.
- 1836 : Création de l'enseignement primaire, public, pour les filles.
- 1848 : le suffrage universel exclut les femmes.
- 1848 : la Constituante interdit aux femmes d'assister aux réunions politiques
- 1861 : 1ère bachelière. Julie Daubié. A préparé seule son bac
- 1867 : création des cours secondaires féminins publics.
- 1868 : Les jeunes filles peuvent étudier la médecine.
- 1869 : Léon Richier crée les Droits de la femme
- 1869 - Les femmes du Wyoming premières à obtenir le droit de vote.
- 1871 : Les jeunes filles peuvent étudier les lettres
- 1874 : interdiction du travail des femmes dans les mines et dans les carrières.
- 1875 : La Constitution confirme la privation de droits politiques pour les femmes
- 1882 : loi Jules Ferry : école élémentaire obligatoire pour tous les enfants
- 1884 : Les jeunes filles peuvent étudier le droit.
- 1885 : Les femmes sont autorisées à entrer comme dactylographes dans les services d'État
- 1892 : interdiction du travail de nuit des femmes.
- 1897 : 1ère docteur en droit, Jeanne Chauvin.
- 1897 Marguerite Durand crée la Fronde. le 1er quotidien féministe
- 1900 : 1ère avocate, Jeanne Chauvin
- 1907 : la loi autorise les femmes mariées à disposer librement de leur salaire.
- 1908 : Premières manifestations en faveur du droit de vote des femmes.
- 1909 : le port du pantalon n'est plus un délit, si la femme tient par la main un guidon de bicyclette ou un cheval !
- 1914 : Organisation d'un "vote blanc", sondage auprès des femmes sur leur désir de voter. Plus de 500 000 réponses favorables
- 1919 : Création du baccalauréat féminin.
- 1919 : la Chambre des députés accorde aux femmes tous les droits politiques, le Sénat s'y oppose.
- 1920 : la loi accroît la répression de l'avortement.
- 1920 : les femmes peuvent adhérer à un syndicat sans l'autorisation de leur mari.
- 1922 : le Sénat rejette le droit de vote des femmes
- 1924 : Unification des programmes des baccalauréats féminins et masculins.
- 1927 : un décret fixe l'égalité de traitement pour les professeurs.
- 1931 : certains concours dans les ministères sont fermés aux femmes.
- 1932 : début d'une campagne contre le travail féminin.
- 1934 : attaques du ministre du travail contre le travail des femmes mariées.
- 1936 : Léon Blum nomme trois femmes au gouvernement. Les députés adoptent pour la 3ème fois le droit de vote des femmes. Le Sénat enterre à nouveau le projet.
- 1938 : création d'une prime pour la femme au foyer.
- 1938 : Les femmes peuvent s'inscrire à l'Université sans l'autorisation de leur mari.
- 1938 : Les femmes ne sont plus incapables juridiquement.
- 1938 : réforme des régimes matrimoniaux, suppression de l'incapacité juridique de la femme mariée, les femmes peuvent ouvrir un compte en banque, en théorie mais pas dans la pratique.
- 1939 : Madeleine Pelletier, la première féministe ayant plaidé pour le droit à l'avortement, est arrêtée et meurt dans un asile 6 mois plus tard.
- 1940 : limitation ou interdiction des emplois publics aux femmes mariées.
- 1942 : les femmes mariées peuvent travailler, même si leurs maris travaillent, à condition de ne pas causer de licenciement.
- 1942 : l'avortement, considéré comme crime contre l'Etat, est puni de mort.
- 1944 : l'ordonnance du 21 avril signée du Général de Gaulle reconnaît le droit de vote et d'éligibilité des femmes : "les femmes sont électrices et éligibles dans les mêmes conditions que les hommes".
- 1945 : les femmes votent pour la première fois.
- 1946 : la Constitution de la IVè République reconnaît le principe d'égalité entre hommes et femmes.
- 1945 : la notion de "travail féminin" est supprimée, la législation française stipule que "à travail égal, salaire égal".
- 1956 : Création du Planning Familial.
- 1959 : Mise en place progressive de la mixité dans l'enseignement secondaire.
- 1965 : la réforme des régimes matrimoniaux permet aux femmes mariées d'exercer une activité professionnelle sans le consentement de leur mari et de percevoir l'allocation principale de chômage. Le mari ne peut plus s'opposer à l'activité professionnelle de son épouse.
- 1967 : la loi Neuwirth autorise la contraception.
- 1970 : loi relative à l'autorité parentale conjointe. Le père n'est plus le chef de famille.
- 1971 : Le nombre des étudiantes égale celui des étudiants.
- 1972 : la loi "garantit" l'égalité de rémunération quel que soit le sexe.
- 1973 : Les femmes peuvent faire carrière dans l'armée.
Fondation du Mouvement de Libération de l'Avortement et de la Contraception.
- 1973 : la mère peut, comme le père, transmettre sa nationalité à son enfant.
- 1974 : La loi Veil autorise l'IVG.
- 1974 : Arlette Laguiller, 1ère femme candidate à l'élection présidentielle
- 1975 : Année internationale de la femme
- 1975 : loi interdisant toute distinction entre les sexes dans la fonction publique.
- 1975 : Fondation de SOS-Femmes Alternative, pour lutter contre les violences masculines dans la famille.
- 1975 :"Année de la femme" pour l'ONU.
- 1976 : Premières femmes commissaires de police.
- 1977 : création du collectif "Femmes contre le viol".
- 1980 : interdiction de licencier une femme en état de grossesse.
- 1980 : la loi considère désormais le viol comme un crime.
- 1980 - Marguerite Yourcenar, première femme académicienne.
- 1981 : Création d'un véritable ministère des droits de la femme.
- 1982 : Un projet de loi prévoit d'instaurer un quota de 25% de femmes pour les listes de candidatures. Elle est rejetée par le Conseil constitutionnel
- 1982 : Première célébration, à l'initiative de François Mitterrand, de la journée internationale de la femme
- 1983 : loi Roudy sur l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.
- 1984 : congé parental ouvert à chacun des parents salariés sans distinction de sexe.
- 1985 : égalité des époux dans les régimes matrimoniaux et dans la gestion des biens de la famille et des enfants.
- 1986 : une circulaire préconise l'emploi du féminin pour les noms de métiers.
- 1987 : assouplissement des restrictions de l'interdiction du travail de nuit des femmes et abolition de certaines dispositions particulières du travail des femmes.
- 1989 : une campagne TV annonce que 2 millions d'hommes exercent des violences dans le cadre familial.
- 1991: Edith Cresson est la premère femme ministre en France
- 1992 : loi sanctionnant l'abus d'autorité en matière sexuelle dans les relations de travail.
- 1993 : principe de l'exercice conjoint de l'autorité parentale à l'égard de tous les enfants
- 1996 : Claudie Haigneré est la 1ère femme astronaute
- 2000 : loi sur la mise en œuvre de la parité politique aux différents scrutins électoraux.
- 2001 : loi sur l'égalité professionnelle, autorisation du travail de nuit pour les femmes dans l'industrie, parité en politique
- 2001 : Une dirigeante de société gagne un tiers de moins que son homologue masculin
- 2002 : loi sanctionnant le harcèlement moral au travail
- 2003 : naissance de "Ni putes ni soumises"
- 2004 : patronnat et syndicats cherche encore comment réduire les inégalités salariales
- 2006 : loi reconnaissant le viol entre époux lorsqu'il démontre une véritable volonté du conjoint violeur d'assujettir sa victime
- 2007 : loi qui impose une alternance stricte femmes-hommes dans la composition des listes électorales municipales
- 2010 : la place des femmes dans les parlements des États membres (Assemblée nationale ou Chambre unique) représente 18,9 %
- 2011 : il y a 2 % de femmes présidentes-directrices générales (source)