La drague par Internet

Messieurs qui nous écoutez, vous avez sans doute déjà testé le monde fabuleux et poétique de la drague en ligne sur internet ou Smartphone. Vous allez voir que vos déboires sont tristement communs. Pour ceux qui ne connaissent pas, voici donc un exemple concret de cette grande foire à l'illusion qu'est le Chat'.


Déjà, petite précision lexicale, on ne dit pas qu'on drague sur internet, mais on « dial » ou on « chat » simplement. La drague c'est évidemment les autres, les malades sexuels dont vous ne faites bien sûr par partie. Et puis de dire qu'on dial est bien pratique pour se rassurer quand on s'est pris un gros râteau. Donc, en avant pour le dial.

Déjà il vous faut trouver un pseudo, car il est rare de mettre le nom et le prénom. Que mettre alors ? Entre original et ringard, il n'y a qu'un pas bien subjectif. Peut-être qu'il serait raisonnable de rester sobre et même informatif pour gagner du temps. Un « mec Angers » annonce mieux la couleur que « Goldorak » par exemple. Par contre, on va éviter de se déprécier en mettant « petit sexe 49 » ou « gros moche ». Le second degré passe mal en chat'.

Ensuite, saisissons l'âge. Alors là, peu disent la vérité, donc, même si vous êtes honnêtes, on vous soupçonnera de tricher. Disons que généralement, les 18/20 ans on tendance à se vieillir d'un an ou deux. De 21 à 29ans on triche rarement, par contre, à partir de 30, on applique les techniques marketings des prix en magasin. On a pas 30ans, mais 29,99 et ce, jusqu'à 35 ans voir plus si les crèmes liftantes sont efficaces. Après 40 ans, on a du mal à tricher pour faire moins de 30. On se fait donc une raison et on navigue entre 35 et 39 ans jusqu'aux 45 ans réels. Au-dessus, on ne met plus l'âge et on mise sur les photos qu'on prendra soin de surexposer pour enlever les rides ou alors de cadrer serré sur la partie de notre corps la plus vendeuse.

Justement, la photo, l'outil indispensable. Il est loin le temps du minitel où ne draguait qu'en texte, loin le temps des photos sur pellicule qu'on pouvait dire ne pas avoir. Aujourd'hui, tout le monde a un appareil photo numérique, donc aucune excuse pour ne pas diffuser sa photo. Au pire, dites que vous n'avez pas de photos où vous êtes seul dessus et que donc vous ne pouvez en envoyer. Mais de toute façon, aujourd'hui, personne ne prendre un RDV avec quelqu'un sans avoir vu au moins une photo. L'idéal est de passer par un photographe. Là, on a une belle vitrine et on prend confiance en soi, mais c'est un budget si vous ne couchez pas avec le photographe ou son assistant.

Si vous prenez une photo vous-même, préférer les extérieurs, l'été à l'ombre. Soignez aussi votre tenu suivant votre cible. Du cadre sup à la racaille, il y a une marge vestimentaire qu'il faut bien choisir. En tout cas, soyez toujours seul sur la photo, et n'en montrez pas trop, laissez deviner. Garder vos nus pour plus tard.

Pour les autres infos, niveau d'étude, voire salaire ou autre, passez votre chemin. On s'en fou, c'est surtout pour le site de mieux vous cibler commercialement. Il y a des bac+4 bien plus relou que des BEP.

Vous voilà fin près pour le « dial ». Là, 2 écoles s'affrontent, les chasseurs et les gibiers volontaires (et un peu fainéant). Si vous préférez être gibier, mieux vaut être jeune et beau, sinon vous allez attendre longtemps. Autant donc prendre les devants. Bon, le truc c'est « comment commencer ?».

On a les « bonjours » mais ça fait un peu « je passe ma tête par la porte et je demande timidement « y a quelqu'un ? ». On a les plus classiques, « salut » ou « hello ». Pour les plus pressés, on a aussi les « slt » Ensuite arrive rapidement le « tu cherches quoi ? », comme si on ne le savait pas. Mais mine de rien, cette question est importante, car la réponse est une porte d'entrée, ou de sortie, pour votre interlocuteur. Vous lui facilitez la tâche et c'est un bon point.

Donc à la question « tu cherches quoi ? » on a 3 réponses possibles. Si on vous répond, « Dial uniquement », ou « rien de spécial », là c'est mort, vous venez de vous prendre un râteau. Inutile d'insister, sauf si vous voulez vraiment dialoguer. Mais souvenez-vous, on ne peut être ami qu'avec quelqu'un pour qui on n'a pas de désir sexuel.

2eme réponse à la question « tu cherches quoi » : « je cherche un plan ». Alors là attention. Même si vous vous cherchez vous-même un plan sexe, si le mec y va franco avec le risque de se griller, c'est qu'il n'a rien à perdre. Que vous êtes un mec classique parmi d'autres. Si c'est pas vous tant pis, ce sera un autre. En clair, soit c'est tout de suite, soit c'est jamais car il aura trouvé un truc mieux que vous dans 10 mn. Alors, allez-y en connaissance de cause et consommez rapidement ce fast food.

3eme réponse possible à la question « tu cherches quoi », par exemple on peut avoir: « je cherche à m'amuser » ou « à faire des rencontres sympa ». Là, c'est tout bon, c'est bien parti. Vous allez me dire, « tout le monde ne cherche pas des plans sexes, beaucoup marquent dans leur présentation « pas de plan » ».

Justement, parlons en des présentations. Elles sont écrites une fois pour toutes lors de l'inscription, peu les modifient, elle ne reflète donc que rarement l'état d'esprit de votre interlocuteur. Certains sont en couple et cherche un amant. Pour limiter les risques et trouver une excuse, ils mettent qu'ils ne sont là que pour dialoguer, sans plus. Gratter un peu, et en 3mn ils vous demanderont si vous êtes actifs ou passifs.

Ah la fameuse question ! Act ou pass, Actif ou passif. Pour les auditeurs qui ne connaissent pas ces termes, actif est celui qui pénètre l'autre et passif, celui qui se fait prendre. Si pour les hétéro il y a une connotation de dominations ou de supériorités, chez les gays, il n'y a pas de honte ni « mieux » ou « moins bien », il y a des passifs très chauds et très actifs et des actifs étoile de mer. Donc, pas de jugement de valeur.

Même si les plus jeunes, moins expérimentés et moins sûrs d'eux préfèrent être souvent être passif de peur de ne pas assurer, la majeure partie des gays sont les 2, actifs et passifs, même s'ils ont bien sûr leur préférence. Si vous pouvez éviter de poser la question, c'est aussi bien, laissez l'autre venir au besoin.

Ensuite, il y a une règle dans les dials, et c'est la même que dans la vie. On est tous pareil, « parlez moi de moi, il n'y a que ça qui m'intéresse ». Alors ne racontez pas votre vie, l'autre s'en fou, parler plutôt de la sienne. S'il est intelligent, par rebond, il vous parlera de la vôtre et un équilibre d'intéressement minimum va s'installer. La flatterie est aussi une valeur sûr, c'est mieux si c'est sincère. L'humour aussi est efficace, mais beaucoup plus casse-gueule. Evitez quand même les blagues racistes avec Touffik ou de vous moquer des défauts de l'autre. Par exemple, ne plaisantez pas sur les petits sexes tant que vous n'aurez pas vu celle de votre contact…

L'étape suivante est de quitter à tout pris le chat' dans lequel vous êtes. Là, vous êtes encore en rayon et non dans le caddie de votre futur ex. Il faut donc absolument lui prendre son téléphone ou son Skype pour continuer le dial sur un autre support.

Là, vous vous dites, ça y est ! C'est dans la poche ! Vous êtes naïf. Quoi qu'on en dise, une rencontre est la 5eme rue de nos carrosses de vie. Il suffit qu'un pote nous appelle pour prendre un verre, qu'on soit un peu fainéant pour sortir, que le film qu'on matait soit finalement sympa… Pour mille et une raisons, on vous plantera sans remords. Quelques fois en vous prévenant, mais souvent non, tellement vous êtes insignifiants. On vous reverra plus tard en rayon, c'est pas grave, vous n'êtes qu'un pseudo être humain.

 Du coup, vous faites comme tout le monde, vous draguez 5 mecs en même temps en espérant qu'au moins 1 ira jusqu'à vous rencontrer. Mais même ça, c'est pas sûr. En fait, si vous n'obtenez pas le RDV là, maintenant, tout de suite après le chat', vous n'avez qu'1 chance sur 10 que le mec soit dispo comme promis une heure après. Tout cela vous le savez et ça vous révolte. N'empêche, qu'on est tous pareil, les amis, la famille et la fainéantise sont prioritaires devant l'organisation d'une rencontre si ce n'est pas tout de suite. Le revers de médaille quand on chasse plusieurs lièvres, c'est quand plusieurs mecs reviennent vers vous comme prévu, en même temps…

La, c'est le dilemme, lequel choisir. Si c'est le mauvais, vous aurez raté la chance de votre vie. Alors on vous rassure de suite. Il en va dans la drague comme en politique, rien n'est jamais mort. Patience, il y a de la place pour tout le monde et la roue tourne toujours. Attendez votre heure, continuez à draguer, ne fermer aucune porte, restez toujours gentils, même après un râteau ou un lapin. Dites-vous que la personne en face est aussi humaine que vous, que demain est un autre jour.

La vie réserve des surprises étonnantes à qui sait être patient pour être au bon endroit au bon moment. On vous souhaite donc de bon « dial » à toutes et tous, peut-être se croisera t'on sur un chat un jour, dites nous en tout cas ce que vous en pensez sur le Facebook Asso tonic's ou le twitter Tonic's Live.