Election : Les derniers de la classe

Voici un très bref aperçu des derniers de la classe, ceux qui seront recalés le dimanche 22 avril s'il n'en mettent pas un coup...


Diffusion Mars 2007

José Bové, 53 ans, altermondialiste et le jetseter paysan
Point fort : a déjà fait de la prison
Il estime que "les individus doivent pouvoir ne pas être discriminés du fait de leur origine, de leurs choix sexuels ou de leur mode de vie". Il est également pour le droit à l'adoption pour les homosexuels.
De plus, s'il est élu il réduira sérieusement le déficit de la sécu en supprimant la malbouffe, mais adieu les petits cadeaux offerts aux enfants lors d'un dîner au restaurent.

- Dominique Voynet, 47 ans, Candidate en 1995 (3,32%).
Militante écologiste, médecin anesthésiste, combat contre le nucléaire et la déforestation.
Elle affirme que son "ambition dans cette campagne est de donner de la visibilité aux invisibles". "Le droit au mariage des homosexuels est dans notre programme. Je suis évidemment pour le droit à l'adoption et la reconnaissance du parent social", indique-t-elle.

- Marie-George Buffet, 56 ans, licenciée d'histoire géo, elle est secrétaire nationale du PCF, candidate pour "porter le rassemblement antilibéral".
C'est une militante féministe qui a participé à de nombreuses actions notamment dans le domaine des droits des femmes et du droit a l'avortement.
Elle est également en faveur de l'ouverture du mariage aux couples homosexuels et veut créer "un service public de lutte contre les discriminations". La parentalité est pour elle "un droit humain fondamental pour toutes et tous, sans distinction de sexe, de genre ou d'orientation affective".

- Olivier Besancenot, 32 ans, le plus jeune, porte-parole de la LCR. Candidat en 2002 (4,25%). Il est facteur.
Il est contre les licenciements et l'exploitation, pour la redistribution des richesses et l'égalité des droits. Et a une conviction: si ceux d'en bas s'y mettent vraiment, alors un autre monde est possible
Il est favorable à l'accès à l'adoption et à la procréation médicalement assistée pour les homos. S'il ne défend pas le mariage en tant que tel, il prône un concubinage avec les droits du mariage pour tous.

- Arlette Laguiller, 65 ans (5,72% en 2002), Secrétaire de 1956 à 2000, Arlette la stArlette porte pour la sixième et dernière fois les couleurs de LO.
Point fort : Sa coupe de Cheveux identitaire, Point faible : A déçu de nombreuses travailleuses en annonçant en 2002 dans Gala qu'elle n'était pas lesbienne!
"Contrairement à ce que certains pourraient imaginer, je ne suis pas lesbienne, mais si je l'étais, je le dirais : ça ne me gênerait pas. Je n'ai aucun préjugé à ce sujet, j'ai dans ma vie un homme que j'aime, mais je le cache"
Ne s'oppose pas au mariage homo, mais n'en parle pas non plus.
Arlette, on pourrait en faire une chanson qui s'appellerait Arlette it be !!

- Gérard Schivardi, 56 ans, il est artisan maçon, maire de Mailhac (Aude) et conseiller général
Point faible son accent incompréhensible, mais permettra peut être de développer les sous-titrage du monde audiovisuel. Le candidat du Parti des Travailleurs n'a pas arrêté de position sur le sujet de l'homosexualité, selon son entourage. Ces questions ne font pas vraiment partie des priorités politiques à l'extrême gauche.

- Frédéric Nihous, 39 ans, candidat de Chasse Pêche Nature Traditions (CPNT), et juriste.
Le candidat idéal pour notre amis François puisque candidat pour la ruralité.
Point fort : La Pèche, Points faibles : La Chasse
Il est président de l'Association des chasseurs de pigeons et d'oiseaux de passage du Nord, et ça, c'est un scandale !!
Il est hostile aux droits des gays. Les chasseurs s'étant esclaffés devant la sortie homophobe de Jean-Marie Le Pen sur la fameuse chasse au chapon dans le Marais.

- Philippe de Villiers, 57 ans, président du Mouvement pour la France. Candidat en 1995 (4,74%). Son vrai nom est Philippe Le Jolis de Villiers de Saintignon. Vendéen né d'une famille anoblie jadis par plusieurs lettres patentes datant de l'an 1595.
En tant que défenseur du modèle traditionnel de la famille, il est évidement hostile à toute législation sur les couples homosexuels. Il souhaite même faire inscrire dans la Constitution que le mariage est constitué d'un homme et d'une femme.

On a malheureusement ou peut-être heureusement échappé à des candidats plutôt impliqués pour une France meilleure :
un candidat pour la solidarité et le progrès
des présidents de différents clubs ou mouvement tels que "Allez France" l'Alliance Royale, "La France en action", Debout la République, Innovation Démocratique, Alternative Libérale, ou "Réconciliation nationale"
mais encore l'animateur d'Urgence Sociale (non ce n'est pas Georges clowney)
au président de France Equité, de Génération Ecologie, du Mouvement Écologiste Indépendant
le président de Planète Humaniste, de "Attention! Handicap", du Collectif des démocrates handicapés de la Fédération nationale de l'invalidité ou de la Fédération Française des Rapatriés
mais on avait aussi le président des contribuables français, celui de la Confédération nationale des syndicats artisans et commerçants, un candidat du Centre National des Indépendants et Paysans et un retraité défenseur du référendum d'initiative citoyenne
le porte-parole du Mouvement Espéranto Liberté
l'ancien grand mufti de Marseille
un adjudant-chef à la retraite
une anti-pacs contre l'avortement
un "apolitique" qui s'était sûrement perdu en chemin
un retraité pour une "majorité des minorités en souffrance morale et sociale"
au candidat pour que "les revenus du bas tirent vers le haut"
au candidat "pour pousser la gauche à plus d'audace"
au président fondateur du Mouvement de l'Utopie Concrète
au candidat du mouvement Chômeurs, Exclus, Salariés en Précarité, Revenus Insuffisants, Marginalisés, Étudiants, Retraités et cætera, s'expriment Autrement. (CESPRIMER Autrement)
au fondateur du Centre humain ouvert à tous (j'ai mené mon enquête il ne s'agit pas de Raël) qui avait pourtant ce slogan prometteur « réveillez la chouette personne qui est en vous »
à la présidente blonde siliconée du parti du plaisir qui promettait pourtant un streap-tease à celui qui lui donnait une signature
même au candidat gay Olivier Imbert qui n'a pas souhaité déposer ses soi-disant 616 signatures !!
Et surtout à celui que nous regrettons déjà et qui avait LA solution pour sortir la France de la crise grâce à l'ordre et la discipline pour l'honneur de la France

Juste pour conclure, voici un bilan de ce que ces élections coûtent
Il faut savoir que pour se faire rembourser des frais de campagne, un candidat doit avoir au moins 5% des votes, et ne doit pas dépasser 16.166.000€ pour le 1er tour et 21.594.000€ pour le 2nd tour
Mais ce qu'il faut surtout savoir c'est que le coût de l'élection pour l'Etat est de 233.000.000 € c'est-à-dire 5,5€ par électeur.